vendredi 31 juillet 2015

Les soirées de Bruxelles babel-le


Dans le cadre de Bruxelles babel-le : les soirées
(ouvertes également au public)

Le désordre alphabétique
- le 29 octobre à 20 h, projection du film "Le désordre alphabétique" à la Maison de la Francité, rue Joseph II, 18, 1000 Bruxelles (Métro Arts-Loi).
Claude François (non, pas celui-là, l’autre) a réalisé un film à propos de l’histoire des surréalistes belges (Paul Nougé, René Magritte, Louis Scutenaire, Achille Chavée, Marcel Mariën, Jacques Lacomblez, Tom Gutt et bien d’autres).
La projection sera suivie d’un débat en présence du réalisateur.
Entrée libre.


Julio Cortazar
- le 30 octobre à 20 h, une évocation de Julio Cortazar, à la Maison du Livre, rue de Rome, 24, 1060 Bruxelles.
Jacques Jouet, Oliver Salon et Frédéric Forte nous parleront de Julio Cortazar (1914-1984) à l’occasion du centenaire de sa naissance. Né à Bruxelles, cet écrivain argentin a vécu en France depuis 1951 et a eu des contacts avec l’Ouvroir de littérature potentielle.
PAF : entrée libre pour les participants à Bruxelles babel-le et les sans-papiers, 2,50 € pour les étudiants et chômeurs, 1,25 € pour article 27, 4 € pour les autres.



Rencontre entre écrivains
- le 31 octobre à 20 h, une rencontre entre écrivains belges et oulipiens, à la Maison du Livre, rue de Rome, 24, 1060 Bruxelles.
Quatre écrivains belges (Geneviève Damas, Thomas Gunzig, Jean-Pierre Verheggen, Isabelle Wéry) confrontés (mais dans une ambiance ludique et interactive avec le public) à trois écrivains oulipiens (Frédéric Forte, Jacques Jouet, Olivier Salon) sur le thème : "Toute littérature est-elle à contraintes ?". Robert Rapilly, poète apparenté à l'Oulipo, animera la soirée. Cela promet !
PAF : entrée libre pour les participants à Bruxelles babel-le et les sans-papiers, 2,50 € pour les étudiants et chômeurs, 1,25 € pour article 27, 4 € pour les autres.


Petit musée Queneau
- le samedi 1 novembre à 18 h 30, en présoirée, visite du Petit musée Queneau de Jean-Michel Pochet, rue de l’Amazone, 42, 1060 Bruxelles.
Jean-Michel Pochet, amoureux de Raymond Queneau, collectionne depuis des temps immémoriaux tout ce qu’il rencontre et qui a trait au grand homme : livres, éditions diverses, manuscrits, objets, etc.
Entrée libre.


Lecture publique
- le 2 novembre à 15 h, une lecture publique des textes produits durant la semaine aura lieu, à la Maison de la Francité, rue Joseph II, 18, 1000 Bruxelles.
Entrée libre.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire