mardi 18 novembre 2014

Quatrain et Homosyntaxisme


Quatrain et Homosyntaxisme


Mercredi 29 octobre 2014 avec M. Granger
Il s’agit d’écrire un article du nouveau code pénal belge en citant une infraction et une peine correspondante, tout en se coulant dans la syntaxe de l’un des deux quatrains composés précédemment.
__________________________________________

Au départ

Ce palais de justice est un lieu effrayant :
Le syncrétisme fou de son architecture
N’a d’égal que sa pompe et que sa démesure,
Il n’est pas très marrant.

Si j’eusse bossé là, horresco referens,
De Jakin et Boaz franchissant le portique
Menant à quatre-vingts cellules monastiques,
Je serais folle, mince !

À l’arrivée

Un chewing-gum de la bouche est un projectile interdit.
La personne contrevenant à cette interdiction
N’a de peine que son ramassage et son remasticage.
Ce n’est pas cher payé.

Si tu craches ici, horresco referens,
D’Hollywood ou de Style jetant ton chewing-gum
Mâchouillé pendant dix minutes interminables,
Tu seras pendu, morbleu !
Élisabeth Chamontin

Au départ

Dépeceur, coupable !
Amour, sans AD haine
Cadavre dans la Senne
À table !

Murs délabrés, la crise !
Robes noires et sans taches
Salauds de flics ! Peaux de vache !
Assises !

À l’arrivée

Violeur bénévole ?
Parricide sans préméditation ?
Pédophile du dimanche ?
Acquittement !

Dessinateur dénonçant la censure ?
Femmes insoumises et au volant ?
Honteux homos, cultivateurs d’herbe ?
Condamnation !

Michel Charlier


Aucun commentaire:

Publier un commentaire